Secteurs d'activité en Nouvelle-Zélande

L'économie d'un pays est essentielle pour son équilibre. La Nouvelle-Zélande a la chance d'être une destination qui attire les voyageurs, tout en étant proche de grandes nations comme les Etats-Unis, la Chine et l'Australie. Grâce à ces voisins, elle peut compter sur un commerce international étendu. A l'intérieur de ses terres, elle continue à développer le tourisme afin de proposer toujours plus de solutions touristiques intéressantes.

Dans cet article nous vous présentons les principaux secteurs d'activités dans l'économie de la Nouvelle-Zélande.

Le développement du secteur primaire, en Nouvelle-Zélande

Découvrez nos suggestions d’itinéraires en Nouvelle-Zélande :

* Prix par personne et à partir de, sur une base 2 personnes

Parmi les secteurs d'activité en Nouvelle-Zélande qui jouent un rôle fondamental, il y a le secteur primaire. L'agriculture est l'un des premiers producteurs de marchandise à exporter, mais aussi à distribuer à l'intérieur du pays. La Nouvelle-Zélande est d'ailleurs connue pour être le plus gros producteur de lait, à travers le monde. Sa production représente ainsi 2,2 %.

Les produits carnés sont aussi importants. En devenant la deuxième plus grosse exportation du pays, cette activité est devenue indispensable à l'économie nationale. En 2006, on estime que les exportations de viande se sont élevées à 13 % du nombre total. Le boeuf et l'agneau sont particulièrement demandés, mais aussi la biche, le veau, la volaille, la chèvre.

La Nouvelle-Zélande est un pays verdoyant, c'est pourquoi la sylviculture est aussi facile ici. Au fil des années, elle est devenue omniprésente, avec 11,9 millions d'hectares de pâturages, 6,5 millions d'hectares d'arbres et 1,8 millions d'hectares de forêts plantées. Cette industrie tient une part importante (3,8 %) dans le PIB. Elle a rapporté 3,2 milliards de dollars.

L'intérêt du secteur secondaire, en Nouvelle-Zélande

Le secteur industriel joue un rôle peu vital dans le PIB du pays. Toutefois, il emploie plus de 20 % de la population. Il tourne autour de trois pôles : l'agroalimentaire, les équipements de transport et le textile. En dehors de ces trois domaines, le secteur secondaire est plutôt faiblement développé.

L'attractivité du secteur tertiaire, en Nouvelle-Zélande

Le secteur tertiaire profite du développement du tourisme pour tirer son épingle du jeu. Il s'agit de l'un des secteurs d'activité en Nouvelle Zelande le plus lucratif. Ce sont plus de 2,4 millions de personnes qui séjournent dans le pays, dans le cadre de séjours. Il a ainsi engendré 2,4 milliards de dollars, en 2010. Il représente pas moins de 9,1 % du PIB du pays.

Mis à part le tourisme, le secteur tertiaire se porte bien avec l'éducation. En effet, elle a permis de gagner 2 milliards de NZ$ et de créer 45 200 emplois, en 2009. Dans les domaines d'activité porteurs, on peut aussi nommer le commerce de détail et de gros, la restauration et l'hôtellerie qui représentent 25 % du secteur.

Le commerce international de la Nouvelle-Zélande

La Nouvelle-Zélande base son économie sur son ouverture aux échanges internationaux. C'est la raison pour laquelle on peut la juger dépendante des autres pays. Pour cause, le commerce extérieur occupe 57 % de son PIB, entre 2012 et 2014. Cette importance a été boostée par l'accord de libre-échange signé avec l'Asie.

Elle échange régulièrement avec la Chine (17 % d'exportation et 20 % d'importation), l'Australie (12 % d'exportation et 17 % d'importation) et les Etats-Unis (9 % d'exportation et 11 % d'importation). Ces exportations profitent essentiellement aux productions de produits laitiers, de bois et de viande. Quant aux Néo-Zélandais, ils bénéficient de l'importation de véhicules, de pétrole et de carburants minéraux.

La Nouvelle-Zélande est un pays riche par sa culture, son histoire et son économie. Elle peut compter sur des partenaires internationaux et nationaux pour se développer toujours plus. Dans cette économie ouverte aux autres pays, on retrouve les mêmes principes d'ouverture qui donnent le sentiment, à chacun, d'être la bienvenue. Les Néo-Zélandais savent travailler en cohésion avec les autres, c'est ce qui fait leur force !


Haut