Nouvelle-Zélande

Bon voyage Nouvelle-Zélande ! Terre lointaine où les Maori ont longtemps été prédominants, elle est aujourd'hui un pays moderne. Ses paysages sont probablement le plus marquant dans votre voyage. Et pour cause, ils donnent l'impression d'être dans un décor de carte postale. Mais, la Nouvelle-Zélande possède des richesses qui dépassent la nature.

La géographie de la Nouvelle-Zélande

La Nouvelle-Zélande est un combiné de plusieurs îles, s'étendant sur pas moins de 1 600 km. C'est la raison pour laquelle, elle collectionne les climats et les paysages variés. En plein cœur de l'océan Pacifique, elle possède 15 000 km de côtes qui ajouta à la géographie de la Nouvelle-Zélande.

L'île du Nord a vu naître Auckland, l'une des villes principales du pays. Elle est entourée de la sublime baie d'Hauraki. Une balade en bateau au milieu de ses petites îles permet de mieux se rendre compte de sa beauté. On y trouve également la Bay of Islands qui a vu les colons anglais accoster en Nouvelle-Zélande pour la première fois.

L'île du Sud est le terrain idéal des randonneurs, avec ses collines et ses crêtes enneigées. C'est d'ailleurs ici que l'on trouve le sommet le plus haut du pays, le mont Cook. La côte Ouest est plus pluvieuse, avec parfois six mètres de précipitations.

En été, le soleil est au rendez-vous avec des températures comprises entre 20 et 30 °C. L’automne est plutôt fraîche, avec des températures de 10 à 20 °C. La saison de l’hiver est courte : elle dure de juin à août et les températures sont relativement basses. Le printemps, qui s’étale de septembre à novembre, est sans doute la saison la plus variable en Nouvelle-Zélande. Lors des journées, les températures peuvent être douces, agréables puis basses ensuite hautes.

La culture de la Nouvelle-Zélande

Durant votre voyage en Nouvelle Zelande, un détail vous frappe : la présence de la culture maorie. Le pays ne renie pas son héritage culturel. Bien au contraire, elle le respecte et le protège. C'est ainsi que les mythes et les histoires racontées proviennent de ce peuple. Selon certaines légendes, le demi-dieu Maui aurait créé l'île du Nord en la pêchant dans l'océan. Son canoë se serait ensuite transformé en l'île du Sud.

L'art et l'artisanat sont mis en valeur sur les marchés et lors des événements culturels. On retrouve les arts maoris qui se traduisent par des chants, des tatouages, des danses traditionnelles. Comment ne pas citer le célèbre Haka ? Avant que les rugbymen ne se l'approprient, il était une danse guerrière.

La littérature s'est particulièrement développée, à partir du XXème siècle, grâce à deux femmes : Katherine Mansfield et Dame Ngaio Marsh. Elles ont toutes les deux laissé leur trace dans l'écriture et la culture de la Nouvelle-Zélande.

L’économie de la Nouvelle-Zélande

L'économie de la Nouvelle-Zélande repose essentiellement sur le commerce extérieur, notamment dans le domaine de l'agriculture. Elle échange ainsi avec les Etats-Unis, le Japon, le Royaume-Uni et la Chine. Dépendante de ces pays, elle prend des risques économiques, en cas de récessions.

Sa richesse est également assurée par le tourisme. Acteur majeur de l'économie du pays, il emploie environ 200 000 personnes à temps plein. Cela équivaut à 10 % de la population. C'est la raison pour laquelle les solutions d'hébergement et d'activités se développent de plus en plus. Sans compter qu'une augmentation de 4 % du nombre de voyageurs est prévue. Il faut donc pouvoir accueillir toutes ces personnes !

Même si son économie est dépendante des échanges internationaux, la Nouvelle-Zélande a enregistré une croissance de 24 %, entre 2000 et 2007. Ses foyers bénéficient ainsi d'un revenu moyen de 39 937 $.

La population de la Nouvelle-Zélande

La Nouvelle-Zélande est un pays habité par 4 millions d'habitants et la natalité ne cesse d'augmenter. En 2016, on assiste à une augmentation de la population de la Nouvelle-Zélande, avec une naissance toutes les huit minutes.

Une grande majorité de la population vient des pays européens, mais il y a également des Maoris, des Polynésiens, des Asiatiques... C'est un melting pot de cultures et d'origines qui construit ce pays. Cela se ressent dans son ouverture d'esprit, dans sa confiance envers l'autre. Il n'est pas rare de voir des stands de fruits au bord des routes, sans vendeur pour encaisser l'argent. C'est au client de se montrer honnête et de payer son dû.

Contrairement à certains pays, la religion ne rentre pas en jeu dans le monde de la politique. Si 43 % de la population se dit être chrétien, ils sont 38 % à se déclarer sans religion. Cette diversité permet au pays une parfaite autonomie vis à vis de la question de la religion.

L’histoire de la Nouvelle-Zélande

D'aussi loin que l'on peut remonter, l'histoire de la Nouvelle-Zélande semble commencer en 950, avec l'installation des premiers Polynésiens. Ses habitants l'appellent alors, Aotearoa, c'est-à-dire le pays du long nuage blanc. C'est en 1840 qu'un traité est signé afin de céder le pouvoir des Maoris à l'Angleterre. En optant pour cette solution, les populations se sont assurées de garder leurs terres et d'être protégées.

Il faut attendre quarante années de plus pour que le suffrage universel soit instauré. Grâce au développement économique, des changements sociaux se mettent en place : le droit de vote des femmes, la mise en place de la sécurité sociale, la création de syndicats. Durant la Première Guerre Mondiale, la Nouvelle-Zélande sera l'un des alliés de la France.

Depuis 2008, le pays profite d'une situation économique confortable, favorisée par le traité signé avec la Chine. Celui-ci instaure le principe de libre échange entre les deux pays.

La langue parlée en Nouvelle-Zélande

En raison de l'histoire, la Nouvelle-Zélande possède plusieurs langues officielles : l'anglais et le Maori. Cependant, cette dernière est seulement parlée par 4 % de la population. Pour ce qui est des langues étrangères principalement pratiquées, on peut nommer le samoan, le hindi, le mandarin et le français.

La Nouvelle-Zélande possède sa propre langue des signes, adaptée à son vocabulaire. Elle a la particularité d'être devenue la troisième langue officielle du pays, en 2006. En effet, environ 24 000 personnes la maîtrise et ce nombre ne cesse d'augmenter depuis. A la différence de la langue des signes française, celle des Néo-Zélandais fait davantage appel aux articulations des lèvres. Elle intègre également le vocabulaire maori et des signes particuliers pour parler de lieux.

Vous l'avez compris, la liste des langues parlées en Nouvelle-Zélande est longue.

Maintenant que vous savez tout de la Nouvelle-Zélande, il ne vous reste plus qu'à faire vos bagages et à vous envoler pour ce pays ! Il possède de beaux trésors naturels et humains qu'il faut voir au moins une fois dans sa vie. Il n'y a pas de doute que les Néo-Zélandais sauront vous accueillir avec leur convivialité et leur chaleur habituelles. Ils vous attendent de pied ferme !


Stopover
t

150

créateurs de voyages

r

20974

avis de voyageurs

d

Garantie

Capital 7,7m€ & Assurance 8m€

Paiement Sécurisé

o

1500

suggestions d'itinéraires 100% personnalisables

U

138428

voyageurs nous ont fait confiance

Haut